Rencontre dédicace

MARDI 21 MAI 


PARTIR 

DE  

18H45

RENCONTRE - DÉDICACE

AVEC 

GEORGES AMAR

POUR LA PARUTION DE SON OUVRAGE

AIMER LE FUTUR
LA PROSPECTIVE, UNE POÉTIQUE DE L'INCONNU
Ed.FYP




Préface de Thierry Gaudin
« Comment vivre sans inconnu devant soi ? » écrivait René Char.
Notre premier devoir envers les nouvelles générations est de ne pas les priver de futur. Il faut être capable de dessiner les contours d’un futur qui n’est pas déjà déterminé, pas terminé à l’avance ou qui ne serait qu’un simple prolongement préempté par le passé. Le futur doit être neuf, ou nul.
De quels concepts, quelles idées, quels mots avons-nous alors besoin pour créer ce monde à venir ? Comment l’entrevoir, le dire, le penser autrement que par la simple science-fiction ?
Pour Georges Amar, expert en prospective reconnu internationalement, chercheur et artiste, on ne peut dire les horizons de demain avec les mots d’avant-hier. Il démontre que la littérature et la poésie ont une place essentielle au coeur de la prospective.
Il livre dans cet ouvrage les clefs et les méthodes qui aideront tous ceux qui s’intéressent aux évolutions de notre société, à se forger une langue « capable de futur » sans laquelle l’avenir est la répétition du connu, tout en prenant en compte les besoins de la société et les rendant plus lisibles.
Cet essai stimulant, doté d’une très belle plume, novateur dans la forme comme dans le contenu, propose une approche prospective originale : libérer le futur de l’emprise des paradigmes figés par des mots trop familiers, en en (re)créant de nouveaux, crédibles, séduisants, sensibles et porteurs d’avenir. Il donne au futur la possibilité du neuf, pour ne pas se contenter de l’attendre ou de le voir venir.  Il enrichit notre regard et renouvelle les langages avec lesquels nous pensons, sentons, et comprenons les choses, le futur, le présent et le passé.
C’est un « ouvreur d’innovations potentielles », qui donne des outils pour préparer l’avenir, aussi bien en matière de prospective et d’innovation, que dans un champ culturel élargi.
« La prospective avait ses romanciers et ses cinéastes ; il lui manquait un poète : le voici ! »

Pour en savoir plus :