La gueule de l'emploi

En ces temps de crise économique et de restructurations brutales, sept cadres au chômage sont sommés par Pôle emploi de participer à un stage activation/motivation dans une zone nouvellement urbanisée entre les boulevards et le périphérique.
Après avoir obtenu le maintien au sein de leur groupe du jeune livreur Aziz, convoqué par erreur, ces nouveaux déclassés orchestrent leur renaissance dans l’entreprise « La Gueule de l’emploi ». Entre deux séances de travail de deuil (larmes exigées), ils établissent leur QG dans le kebab du cousin d’Aziz au cœur même du no man’s land.


La Gueule de l’emploi :



Cérémonies, fiançailles, témoins, famille fictive, divorce, réceptions, conjoints d’un jour, groupe d’amis, anciens camarades, faux témoignages, représentation, figuration, simulacre, inauguration, contrefaçons, sosies, faux actionnaires.



Dans un style élégant et bondissant, Vincent Wackenheim brosse le portrait féroce d’un monde en déliquescence. Un très agréable et amusant récit qui oscille entre loufoquerie et critique sociale.

Vincent Wackenheim, La Gueule de l’emploi, le Dilettante, 17€

Aucun commentaire: