Le nouveau CRUMB

LA GENESE

" Crumb passe la Genèse au prisme de son art, la BD, plus précisément le comix,
qui en est la forme américaine insoumise.

Jamais il ne cède à la tentation de se hausser au-dessus
de son médium, c’est son médium qu’il élève en y apportant toute la force, la
ferveur, la liberté dont son génie est fait.

Ce qui singularise sa version de la Genèse, l’affranchit
de tout soupçon de blasphème ou, à l’inverse, de conversion tardive, c’est son
choix d’une adaptation sans interprétation, sans discours ni «mise à distance»
critique. Le texte, composé à partir de différentes traductions (Torah, King
James, nouvelle traduction Alter), est donné à voir verbatim, pourrait-on dire,
dans une mise en scène simple et ample, avec un souci du détail historique et du
geste juste quasi cinématographique.

C’est un miroir qu’il tend, dans lequel Adam et Ève, Caïn,
Noé, Abraham, Isaac, Sarah et la multitude de leur descendance acquièrent, sous
sa plume portée par une énergie primordiale, un visage, un poids, une vérité
charnelle qui nous les rendent si familiers qu’ils redeviennent nos parents
proches, les modèles sur lesquels s’est calquée toute humanité. Habité,
transcendé par son sujet, Crumb produit son Magnum opus, un roman graphique sans
équivalent, à la fois intime et universel, grave, beau et jubilatoire, scellant,
en quelque sorte, la rencontre de Gustave Doré et Cecil B. DeMille."

Source : Denoël

Aucun commentaire: