Yanvalou pour Charlie de Lyonel Trouillot


« Les gens, il conviendrait de ne les connaître que disponibles. A certaines heures pâles de la nuit,
Près d’une machine à sous. Avec des problèmes d’homme tout simplement
Des problèmes de mélancolie »


Léo Ferré

Jeune avocat d’affaires dévoré d’ambition, Mathurin D. Saint-Fort a voulu oublier ses origines, jusqu’au jour où surgit dans sa belle petite vie Charlie, un gamin des rues en cavale.
Charlie qui va nous conter son histoire, en passant par Nathanaël, mais aussi en laissant voix à Anne et Dieutor.
Yanvalou à quatre temps, quatre rythmes, quatre voix différentes, Yanvalou tout simplement pour ne pas oublier.

« Il n’y a qu’une seule terre, et il faut la saluer. Sais-tu ce que signifie le mot « yanvalou » ? Je te salue, ô terre. La terre n’a pas de mémoire.
Le sol sec et pierreux ne garde pas souvenir de la bonne terre arable qui descend vers la mer.
Seuls les hommes se souviennent. Où qu’ils aillent, où qu’ils restent, peut-être leur suffit-il de saluer la terre pour que leur passage soit justifié ».


À paraître le 19 août 2009

Actes Sud

179 p.

18€

Aucun commentaire: