L'Ogre à Plumes en avril


Mardi 1er à 21h : Avant l'enregistrement de son premier album en live (les 29 et 30 avril prochain) à l'Ogre à Plumes, MONSIEUR K. laissera traîner son ombre inquiétante dans l'antre chaleureuse de l'Ogre... accompagné au piano par M. Anna Petrovna

A la lumière douce de la lune, Monsieur K., étrange personnage chantant et amer, nous entraîne avec un humour mordant et une poésie assassine dans une promenade musicale troublante où les amours se déchantent et les histoires glissent de petites cruautés en vénéneuses ivresses. Son répertoire, au tendre mais âcre parfum d'autrefois, est composé de chansons originales signées Jérôme Marin et Olivier Mouginot, et mises en musique par Jean-Yves Rivaud ("Les Ballades de Miss Knife"), Valérian Renault ("Les Vendeurs d'Enclumes"), Nicolas Grellier, Eric Amrofel, Mélanie Nkongue et Antoine Bernollin.
Vous pouvez retrouver l'univers de Monsieur K., ainsi que des extraits sonores et vidéos, sur le net : http://www.myspace.com/lesnuitsdemonsieurk


Mercredi 2 à 21h: Spoken Word. Scène ouverte et lectures de textes francophones avec David Barnes en maître de cérémonie.

Dimanche 6 à 17h : Le Bakounine andalou. Kbaret Xpérimental

Avec Bubu Bricole, Michel Lascault, et Sarah Leroy dans le rôle d'Emilie Sichel

Bakounine c'est le bricoleur spectral + le témoin du bruit blanc et la chanteuse virtuelle. Le kbaret Xpérimental exècre le music-hall. Il est l'ennemi intérieur du spectacle.

« Bakounine n'est jamais allé en Andalousie. C'était un petit chien noir à poils ras, il est resté dans un jardin de supplices jusqu'à ce qu'une voiture l'écrase et il est MORT. »

http://www.myspace.com/lebakounineandalou


Mardi 8 et mercredi 9 à 20h30 : Sabine Drabowitch

Avec Alexandre Leitao à l'accordéon et Michel Taïeb à la guitare ...

Et, en première partie de soirée : Olivier Dague

« ……Jolies chansons, jolie présence, chaleur humaine, Sabine Drabowitch (....) mérite qu’on lui prête toute son attention….. » Télérama


Vendredi 11 Samedi 12 à 20h30 et dimanche 13 à 17h : Les Livreurs. Cabaret Littéraire

L’une chante, l’autre pas. L’un joue sur son piano, l’autre pas. L’une lit, l’autre…

A deux, ils nous entraînent dans un tourbillon de notes et de mots au gré de chansons et de textes d’hier et d’aujourd’hui .Ils chantent et lisent l’amour, les rencontres, les mariages, les naissances, les ruptures et comment ça finit.

Entre rire et larmes, une farandole d’émotions évanescentes composent avec fantaisie et tendresse, le tissu sonore de ces histoires d’amour et de désamour qui n’arrivent pas qu’aux autres.

Entrée : 5 euros - Réservation conseillée par mail : leslivreurs@aol.com


Samedi 12 avril à partir de 14h30 : L’association de lecteurs, Les Filles du Loir, reçoit l’auteur de bande dessinée Emmanuel Guibert.

En 1997, Emmanuel Guibert publie La Fille du professeur, scénarisée par son acolyte Joann Sfar, qui reçoit un Alph’Art au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Passeur de mémoire, il s’attache dans Le Photographe ou La Guerre d’Alan à retranscrire en images les souvenirs de deux de ses amis. Ces deux albums lient, avec sensibilité, l’histoire intime et la « grande Histoire », et révèle l’étendue du registre pictural d’Emmanuel Guibert.

Cette rencontre débutera par la projection d’un film documentaire, La Mémoire d’Alan, réalisé par Céline Dréan.


Mardi 15 à 20h30 : ROSE, de Martin Sherman (auteur de BENT)

« Je suppose que quand on a ses premières règles et son premier pogrom le même mois, on peut à coup sûr présumer qu’on est sortie de l’enfance… »

Assise sur un banc en bois, Rose fait shiva – le rituel de deuil juif. Elle ressuscite à nos yeux son enfance dans un ‘shtetl’ en Russie, les années noires du ghetto de Varsovie, son exil à Miami-Beach et évoque son rapport à l’Israël de l’après-guerre et à l’Israël d’aujourd’hui… Une épopée en miniature qui nous incite à nous interroger sur le poids et la nécessité de la mémoire et dénonce le cercle vicieux des meurtres commis au nom de la nation.

Avec Perrine Moran. Mise en lecture : Laurent Sillan


Mercredi 16 à 21h : L’amour d’écrire en direct.

Soirée organisée en collaboration avec Les Ecrivains Associés du Théâtre.

Avec les auteurs suivants : Maia Vaiana, Sarah Lise, Anne de Commines, Sylvain Levey

Dans le jury : Julia Zimana, et Roger Miremont, l'auteur-journaliste de la soirée sera : Joseph Agostini

Et les artistes : le groupe Scandimaniacs, et Hana Zavadilova. , conception et animation de la soirée : Marc-Michel Georges, assisté de Camille Solal.

Réserver sur ce mail : ecrirendirect@aol.com

Entrée 6 euros + un objet ni lourd, ni cher, ni encombrant.


Jeudi 17 à 21 h : Lettres à Madame RGD par la Compagnie Allegria :

Guy de Maupassant et Madame RGD ont croisé leurs plumes le temps d’une brève rencontre épistolaire.

Marie Bashkirtseff (alias Madame RGD) est ukrainienne. A 12 ans, elle s’installe avec ses parents à Nice où elle deviendra peintre. Malgré sa mort précoce (24 ans), elle est aujourd’hui exposée dans de nombreux musées à travers le monde, (ex : Le Meeting au Musée d’Orsay). Sa correspondance avec Guy de Maupassant sous le pseudonyme de Madame RDG, est d’une extrême vivacité épistolaire…

Mise en lecture Natacha Gerritsen, avec Nicolas Djermag et Elsa Saladin. (Durée 1 heure)


Vendredi 18 avril à 21 h : A la table des mots par la compagnie Allegria

En ces temps de "fast food, speed dating", une lecture spectacle qui s'inspire avec humour et sensualité de la littérature culinaire : l'Art de la table et des mets à travers les siècles. Un homme invite une femme pour un surprenant repas ! En effet le menu est exclusivement composé de mots. La femme se régale, surprise par le goût de cet échange. Nul doute que cet étrange festin les rapproche. De la règle de saint Benoist en passant par Flaubert, Hildegarde de Bigen, Ronsard, Cocteau ... l'auditoire d’A la table des mots découvre histoires et légendes qui font saliver ! , mise en lecture de Céline Duhamel, avec Céline Duhamel et Pierre Forest. (Durée 1 heure)


Samedi 19 à 21h: Miss Lenni Jabour of The Third Floor

On raconte que Miss Lenni Jabour of The Third Floor a commencé à tapoter sur les touches d'un piano dans sa quatrième année, le jour où par hasard son père a rapporté à la maison un piano en gage d'une dette de jeu. Depuis elle a fait voyager ses chansons et sa musique un peu partout en Amérique du nord, de New York à Los Angeles... Elle a ainsi été invitée à participer à la très select tournée du Lilith Fair et à faire les premières parties de nombreux artistes, dont Rufus Wainwright.

En revenant toujours se ressourcer très régulièrement à sa home base secrète du troisième étage de Toronto (où elle enregistre ses albums) et à la salle du Drake Hôtel (équivalent du Costes) dont elle est devenue l'égérie.

Figure de la scène underground indépendante de Toronto, elle a su, albums après tournées, apprivoiser un public qui lui est maintenant très très fidèle...

Elle a cependant décidé de le tromper pendant quelque temps et de poser ses chansons à Paris où elle a mis les pieds pour la première fois il y a quelques mois seulement... et où elle a retrouvé un troisième étage...


Mercredi 23 à 21h: Spoken Word. Scène ouverte et lectures de textes francophones avec David Barnes en maître de cérémonie.

Jeudi 24 à 20h30: Drôles de classiques

"Drôles de classiques" donne à entendre de grands textes littéraires, pour certains un peu moins fréquentés que ceux que l’on trouve ordinairement, mais non moins réjouissants. On y trouvera des écrivains très connus, sous des aspects inattendus, et des écrivains qui le sont moins mais dont l’œuvre abonde en trésors à découvrir. D’une manière générale, il s’agit de montrer à quel point le patrimoine abonde en textes vivants, percutants, forts, bouleversants parfois, contrairement à l’image figée que l’on se fait des grands auteurs. Drôles, ces classiques le sont d’abord par l’humour, la satire, la loufoquerie, le délire verbal, le goût de la mystification ou de l’invention désopilante.

Ces lectures accompagnent la sortie de la collection de CD audio Drôles de classiques que Les Livreurs créent en collaboration avec Pierre Jourde et les éditions de L’Archange Minotaure

Entrée : 5 euros


Vendredi 25 à 20h30 : Lecture par Isabella Orlando d’extraits de Atelier 62 de Martine SONNET

(Le temps qu’il fait, 2008)

Mariant la sensibilité la plus fine aux traces documentaires les plus brutes, Martine Sonnet croise mémoire collective et souvenirs familiaux dans un hommage à toute une génération d’ouvriers, celle de son père, artisan campagnard précipité dans la classe ouvrière par son embauche chez Renault à Billancourt dans les années 50, aux forges, Atelier 62 réputé le plus dur de la Régie.


Samedi 26 à 20h: Sons of Nusku

Groupe de rock underground formé autour du chanteur américain Neil Gittings, également photographe, peintre et réalisateur. Avec Guillaume Facon (guitare, chœurs), Flavien Gaudon (batterie) et Olivier Guilbert (basse). (Entrée : 5 Euros)


Dimanche 27 avril à 17h : ROSE, de Martin Sherman (auteur de BENT) : (Voir plus haut)

Mardi 29 et Mercredi 30 à 21h : Enregistrement en direct et en public du nouvel album de MONSIEUR K (voir plus haut)


ET… chaque samedi, dans la salle du haut :"Gourden, accompagne votre samedi soir en reprenant à sa sauce veloutement épicée ses auteurs/compositeurs préférés : Fersen, Radiohead, Damien Rice, Camille, Leonard Cohen, Jeff Buckley..."


Tous les évènements sont organisés par l’association Le Poisson Soluble.


L’Ogre à Plumes - 49/51 rue Jean-Pierre TIMBAUD - 75011 Paris
Tél: 01.48.06.64.39 / e-mail: logreaplumes@yahoo.fr

www.logreaplumes.com

Aucun commentaire: