Un mois de mars à dévorer chez l'Ogre


Dimanche 2 à 17h : L’immortel de J-L Borges, par Airy Routier


"En un temps infini, toute chose arrive à tout homme"

La brève(!) et saisissante histoire de l'homme qui parcourut le monde à la recherche du fleuve dont les eaux donnent l'immortalité, le trouva, et y but. Un texte étonnant (parmi de nombreux autres) du maître argentin de la littérature fantastique.
Durée : 35 mn


Du mardi 4 au vendredi 7 à 21h : Le cirque des Mirages

Parker et Yanowski ont inventé le Cirque des Mirages, cabaret-théâtre expressionniste et fantasmagorique à l'univers trouble et troublant.


Le canard enchaîné

« Ce duo étrange insulfe sa sombre et railleuse fantaisie dans les complaintes d’amour et de douleur, dans les chansons grinçantes et drôles, vigoureusement troussées. »


Télérama

« C'est l'un des spectacles les plus intrigants et les plus fascinants du moment, un numéro de duettiste hors norme qui va chercher du côté du théâtre, du cabaret, du mime, de la poésie et de la chanson pour dessiner un univers labyrinthique duquel on a souvent du mal à ressortir... Une expérience. »


Samedi 8 et dimanche 9 : Le Printemps des Poètes


Carte Blanche à Carlo Bordini

Carlo Bordini (né à Rome en 1938) est une voix majeure de la poésie italienne contemporaine et l’initiateur d’un courant de poésie narrative dont les représentants aujourd’hui couvrent trois générations. Romancier, critique, anthologiste, coordinateur de publication, il s’est montré dans chacun de ces domaines d’une rare exigence, construisant au fil des années une œuvre dont la cohérence et la qualité sont demeurées exemplaires.


Samedi 8 à 20h30 :

1ère partie. Poussière/Polvere (poème paru chez Alidades, en janvier 2008) suivi de La simplicité, essai sur le photographe Luigi Ghirri.


2ème partie. Anthologie : Il y a quelque chose d’obscène, Attente, Stase, Microfractures, Poème à Trotsky, Poésie découlant de l’observation de quelques moribonds de ma famille, Lumière, Les Gestes, Poésie démente, Poésie interdite, Promesse, Suicide.


La lecture sera suivie d’un débat.

Pour clore la soirée, un poème de Mauro Fabi (né à Rome en 1959) et un autre d’Andrea di Consoli (né à Zurich en 1976), tous deux influencés par l’oeuvre de Carlo Bordini.


Dimanche 9 à 18h. L’oeuvre en prose de Carlo Bordini, lu en français par Olivier Favier et en langue originale par l’auteur.

1ère partie. Gustavo est un roman paru chez Avagliano en 2006. Carlo Bordini s’y montre poète autant qu’il est narrateur dans ses poèmes.


2ème partie. Un demi-courage : essai écrit par Carlo Bordini sur la mort de Pier Paolo Pasolini en 1976.


Evocation de Dal fondo, une anthologie de la poésie des marginaux éditée en 1978, rééditée l’an dernier en Italie avec succès et Renault 4, un ouvrage collectif que Carlo Bordini a dirigé et qui regroupe des témoignages d’auteurs romains avant la mort d’Aldo Moro.

Puis retour à la poésie avec un court essai publié en postface de son dernier recueil, Sasso.

La lecture sera suivie d’un débat avec l’auteur.


Mardi 11 à 20h : l’Ogre reçoit Lola Lafon


Ecrivain (deux romans parus chez Flammarion, Une fièvre impossible à négocier en 2003, puis De ça je me console en septembre dernier), et auteur compositeur interprète (1er album Grandir à l¹envers de rien paru en 2006), s¹installe à l'Ogre à Plumes, pour trois concerts-lectures exceptionnels. Une basse, des samples, un accordéon et une guitare entourent les mots lus, chantés, scandés de Lola, extraits de son dernier roman et avant-goût de l'album à paraître à l'automne 2008. Mêlant les notes aux mots et les émotions à une rage contagieuse, Lola Lafon parle et chante français, roumain, bulgare, italien mais le tout ressemble à la bande son d'une époque remplie de rêves de peurs et de doutes. Ce spectacle présenté à l'Ogre à Plumes partira ensuite en tournée dans les festivals littéraires et musicaux, ainsi que sur la saison culturelle 2008/2009.'


Mercredi 12 à 21h : l'amour d'écrire en direct


Avec les auteurs, Vincent Ecrepont, Liliane Nataf, Hugo Paviot, et Bagheera Poulain ; le jury Michel Cochet, Pierre Santini, la journaliste-auteur, Mélanie Grivard, et les artistes Liana Fulga (une belle roumaine qui chante du Bourvil), Natasha Mayran (chanteuse, trapéziste, performeuse), Camille Solal, et Marc-Michel Georges, prépareront chacun une belle ânerie et commettront deux petits films...

Soirée soutenue par les Ecrivains Associés du Théâtre.


Jeudi 13, vendredi 14 et samedi 15 à 20h30 : Les livreurs. Félix Libris


Comédie écrite et interprétée par Bernhard Engel

Félix Libris est une star internationale de la lecture à haute voix. Idolâtré dans le monde entier, il lit tous les grands auteurs en langue originale. Il est, à en croire la presse et même certains de ses détracteurs du début, l'un des plus grands sinon le plus grand lecteur du moment !
En tournée actuellement en France, il raconte ses débuts à Paris et comment il est parvenu, au prix d'aventures rocambolesques, à faire une carrière internationale de lecteur sonore.Il passe en revue tous les fous littéraires qu'il a rencontrés sur le sinueux sentier de la gloire, toutes les désillusions des débuts et l'incompréhension du public français. Comme pour les histoires d'amour, plus ça se passe mal, plus ça nous captive et nous fait rire.

Entrée : 5 euros


Samedi 15 à 15h30 et dimanche 16 à 17h : Le Printemps des Poètes


Amuse-toi bien, demain...

Petit conte musical par la Cie Enascor
Ecrit par Julien Avril, mise en scène de Geoffroy Rondeau, musique de Marianne Thiery.
Avec Marianne Thiery, Mathieu Ricard et Julien Avril

Toutes les nuits, sous la fenêtre d’une jeune fille, une gigantesque file de prétendants encombre la rue et s’impatiente. Toutes les nuits, Maud ouvre les rideaux, les hommes défilent et le chat l’Esquive observe ce singulier cortège d’amoureux. Mais ce soir, la belle veut vivre une véritable histoire d’Amour véritable. Lequel aura l’honneur de l’accompagner ? Au son d’une musique de manège cassé…


Mardi 18 à 20h30 : Soirée littérature érotique.


Ce n’est pas le plaisir, c’est le mouvement qu’il imprime, c’est le changement qu’il demande, harcèle et devant lequel il retombe, brisé, rompu, couronné d’une jouissance, liquéfié, achevé, béat, mais la volupté cache sa défaite.

Paul Valéry In cahiers, II Éros

Lectures de textes érotiques de Georges Bataille, Anaïs Nin, Henry Gougaud, Stephen Vizinczey (Louis Calaferte) par la Cie Enascor : Anne Véronique Brodsky, Lionel Rondeau et Julien Avril, mise en musique de Romain Volpe


Mercredi 19 à 20h : l’Ogre reçoit Lola Lafon (voir plus haut)


Jeudi 20 à 20h : Soirée Amérique Latine. Projection de Km. 207, a la orilla de la carretera (Km. 207, au bord de la route) réalisé par Grégory Lassale (2007 France Guatemala.)


20h45 : Débat avec la participation du collectif Guatemala.
Entrée : 3e


Vendredi 21 à 21h00 :Babil


L’être père. Compagnie La Bao Acou. Récit poétique musical/Chantier de création
Ecriture originale et lecture :
Benoit Schwartz
Musique originale et univers sonore à la flûte traversière : Jean-Luc Thomas

Babil est un enfant en quête de père, un homme en quête de légèreté. Dans le récit initiatique de cette vie, l’écriture de Benoit Schwartz se combine à la pulsation d'une flûte traversière lyrique et animale. " Jean-Luc Thomas est l’autre Babil. Nous mêlons nos souffles comme on mêle son sang, nous fraternisons …» Nous vous convions comme un compagnon de route curieux et intéressé par la création en devenir, pour échanger autour d’un verre à l’issue de la lecture, sur l’écriture, son mariage avec la musique, l’histoire….


Mardi 25 à 20h : l’Ogre reçoit Lola Lafon (voir plus haut)


Mercredi 26 à 20h30 : Spoken-word Scène ouverte et lectures de textes anglophones avec David Barnes en maitre de cérémonie.


Jeudi 27 mars - 20h30 : Les Livreurs. Drôles de classiques.


Drôles de classiques est un cycle de lectures qui donne à entendre de grands textes littéraires, pour certains un peu moins fréquentés que ceux que l'on trouve ordinairement, mais non moins réjouissants. Drôles, ces classiques le sont d'abord par l'humour, la satire, la loufoquerie, le délire verbal, le goût de la mystification ou de l'invention désopilante.

Ces lectures accompagnent la sortie de la collection de CD audio "Drôles de classiques" que Les Livreurs créent en collaboration avec Pierre Jourde et les éditions de L'Archange Minotaure.

Entrée : 5 euros - Étudiants Sorbonne Paris IV : gratuit



Samedi 29 à 21h : Concerts de jazz

Samarkand :

Samarkand, c’est Emmanuel au saxophone ténor et à la clarinette basse, Jean-Pierre à la guitare électrique, Mickaël au piano, Sébastien à la basse et Bruno à la batterie. Influencé par le jazz, le rock, le jazz rock, Samarkand est un groupe énergique qui vous transportera !

Et en 1ere partie : Propose

Composé de Mickaël Péchaud (piano) et Olivier Martin (batterie), un duo de musique entièrement improvisée basée sur l'échange et l'humeur du moment, où l'ouverture est le maître mot de la conversation.


Dimanche 30 à 18h : Controverse


« La controverse est souvent bénéfique à l’un comme à l’autre, du fait qu’ils frottent leurs têtes entre elles, et sert à chacun d’eux à rectifier ses propres pensées, et aussi à concevoir des vues nouvelles ». Schopenhauer

La société du spectacle :Là où était le « ça »économique le « je » va-t-il venir ?
Autour du film de Guy Debord
Débat animé par Jean-Pierre Dumas et Hervé Dubourjal. Avec la participation du philosophe Anselm Jappe (sous réserve). Le nombre de places étant limité, veuillez annoncer votre venue en téléphonant au 06 68 12 56 81.


ET…
chaque samedi, dans la salle du haut :"Gourden, accompagne votre samedi soir en reprenant à sa sauce veloutément épicée ses auteurs/compositeurs préférés : Fersen, Radiohead, Damien Rice, Camille, Leonard Cohen, Jeff Buckley..."

Tous les évènements sont organisés par l’association Le Poisson Soluble.

l' Ogre à Plumes - 49/51 rue Jean-Pierre TIMBAUD - 75011 Paris

Tél: 01.48.06.64.39 / e-mail: logreaplumes@yahoo.fr

www.logreaplumes.com

Aucun commentaire: